Atelier A : Développement économique et social

La pluralité de l’économie au centre de l’action publique

Atelier A : Joseph Merlet

Atelier A : Joseph Merlet

 

Cet atelier, dans lequel intervenait Joseph Merlet, avait pour objectif de mettre en avant le rôle et l’impact de l’économie sociale et solidaire au niveau local.

 

 

Intervenant : Joseph Merlet

Sociologue – Ancien président de la CRES Pays de la Loire

– Professeur de sociologie rurale dans une école d’agriculture à la Roche-sur-Yon, de 1968 à 1978
– Directeur du Centre d’Etude et d’Action Sociale de la Vendée de 1971 à 1979
– Directeur du Centre d’Etude et d’Action Sociale de la Mayenne de 1979 à 1999
– Enseignant de Sociologie au Conservatoire Nationale des Arts et Métiers à Laval de 1987 à 2000
– Président de la Chambre Régionale d’Economie Sociale (CRES) des Pays de la Loire de 2001 à 2007

L’historien Fernand Braudel distingue au 20ème siècle, 5 grands types d’économie :
– L’économie traditionnelle, plutôt basée sur le troc, sur l’échange hors monnaie : le modèle en est chez nous l’économie familiale ou de voisinage, basée sur la réciprocité ;
– L’économie marchande : basée sur la concurrence et la transparence (artisanat par ex.) ;
– L’économie capitaliste (des biens ou financière) : elle est monopolistique et opaque ;
– L’économie administrée : création de monnaie et de services ;
– L’économie sociale : celle de la double qualité : bénéficiaire et sociétaire.

L’économie capitaliste tend aujourd’hui à s’imposer comme le seul modèle économique.Y a-t-il une volonté politique de maintenir cette pluralité économique ? Peut-on interroger les différentes économies à partir de critères politiques : comme ceux de la participation démocratique, de la responsabilité collective, comme ceux de l’égalité, comme ceux de l’éducation citoyenne. L’économie sociale par exemple est par essence un mouvement d’émancipation, un courant de pensée appliquée à l’économie : où en est-elle aujourd’hui ?

L’action publique doit viser la construction de la société sur la solidarité. On ne peut le faire s’il n’y a pas égalité sur le plan politique : les différentes économies n’ont pas, par rapport à ce critère, une même visée. Certaines institutionnalisent les inégalités. C’est peut-être ce qui rend difficile la mise en œuvre des projets politiques de droite et sans doute de gauche.

La question radicale est de savoir si nous sommes en mesure, au titre de l’action publique, de bâtir une économie qui ne produise pas les dégâts de l’économie libérale…

+ Articles associés
Publié dans Histoire et avec comme mots clés .