Aterlier D : Diversité culturelle locale

Atelier D : Charles-Edouard Fichet

Atelier D : Charles-Edouard Fichet

 

Politiques culturelles et cohésion sociale et territoriale

Intervenant : Charles-Edouard Fichet – Maire de Saint-Brieuc de Mauron – Directeur de l’espace culturel Le Triangle (Rennes)
Animateur : Maxime Picard

Intervenant : Charles-Edouard Fichet

Maire de Saint-Brieuc-de-Mauron – Directeur du Centre culturel Le Triange (Rennes)

Agriculteur de 1986 à 1993

Nouvelle orientation professionnelle amorcée dès 1989 avec reprise d’études:
En 1998 : DESS « direction de projets culturel » à l’Observatoire des politiques culturelles et l’IEP de Grenoble.: la diffusion des oeuvres culturelles avec l’exemple de la Bretagne.
De 1990 à 2003 : direction du centre culturel intercommunal de Mauron
A partir de 2001 : administrateur de la FNCC : Féderation des collectivités pour la culture – Chargé de la formation des élus à la culture.
2004 : Directeur du Centre culturel « Le triangle » à Rennes
2001 : Maire de Saint Brieuc de Mauron – Membre du bureau de la CC de Mauron – Ayant fait le choix de permettre à un conseiller municipal de Saint Brieuc de Mauron d’être vice Président au finances de la CC.
Intervenant dans diverses colloques sur la question de la gestion des équipements culturels, de la culture en milieu rural, de l’imoportance du projet culturel dans le projet politique communal et intercommunal….


Introduction à l’atelier

Le projet culturel n’apparaît pas toujours comme une évidence dans le projet politique de la collectivité et ce n’est de toute façon pas une obligation. Pourtant chaque commune, même petite, développe des actions qui peuvent s’apparenter à un projet culturel ou en constituer la base : spectacles, patrimoine, bibliothèque, vie associative, culture traditionnelle…

Il est donc toujours opportun et cohérent de mener une réflexion approfondie sur le projet culturel. Penser cette partie de la politique locale conduit à une introspection en profondeur sur l’organisation de la cité et ses aspirations en matière de vie sociale, de désirs et de besoins mal exprimés.

La population exprime souvent une satisfaction à disposer d’une proposition culturelle diversifiée et à la valorisation de son patrimoine. C’est un souhait qui ne figure cependant pas au premier rang des préoccupations ou, quand il figure, c’est rarement sous le terme « culture » qu’il se définit.

De nombreux témoignages d’élus recueillis notamment pendant les journées de formation de la FNCC montrent que l’élaboration d’un projet de politique culturelle et l’application de celui-ci est très enrichissante pour la collectivité, construit du rapport social et fait l’objet d’un intérêt réel de la part de la population. Le projet ne peut qu’être diversifié et se construit en fonction d’une réalité locale qui s’appuie sur l’histoire, les expériences, le patrimoine… etc.

Le travail de l’atelier s’ouvrira par une intervention sur les politiques culturelles et une méthode de réflexion sur le projet et ses objectifs. Nous pourrons ensuite pousser la réflexion par un échange d’expériences et leur analyse.

+ Articles associés
Publié dans Histoire et avec comme mots clés .