Intervention de Monsieur André LAIGNEL au 100e Congrès de l’Association des Maires de France

Que le Président se rassure, nous ne croyons pas au Père Noël. Il paraît que c’est l’une de ses grandes craintes. Mais nous ne croyons pas non plus à la flatterie. 

Nous voulons des engagements clairs : respecter la libre administration, garantir les moyens, améliorer la péréquation, alléger les normes et les contraintes. C’est sur ces bases qu’un dialogue fructueux peut s’engager.

Mais sans avancée majeure, à mon sens, aucun pacte n’est possible. Ce serait une occasion ratée et nous serions conduits à considérer avec Tocqueville qu’il « est des résistances honnêtes et des rébellions légitimes ».

Lire la suite