Conseil départemental du Morbihan : les interventions du groupe

« (…) Manifestement, il y a un déficit démocratique dans la vie du Département.
Nous le pensons au regard du contraste saisissant entre les grandes orientations politiques portées par le Conseil Départemental et les sujets qui sont en définitive versés au débat et à la délibération des conseillers en session.
Je le dis de manière constructive pour nous tous, il faut donner du contenu et toute sa place à cette enceinte, sinon dans quelques mois de quoi allons-nous parler ? Au passage, le risque sera aussi de déconsidérer l’institution aux yeux de l’opinion et de la presse locale, les gens pouvant se dire à la lecture des comptes rendus de session : à quoi sert le Département ? Les décisions sont prises, mais les conseillers départementaux sont mis devant le fait accompli, alors que cela concerne le quotidien des Morbihannais. (…) »
Lire la suite

Déclaration du président de la République à la suite du référendum britannique

« (…) Le vote des Britanniques met gravement l’Europe à l’épreuve. Elle doit montrer dans ces circonstances sa solidité et sa force, en apportant les réponses nécessaires pour maîtriser les risques économiques et financiers du départ du Royaume-Uni. Des mesures sont d’ores et déjà prises et j’ai confiance dans leur efficacité.

Mais la décision britannique exige aussi de prendre lucidement conscience des insuffisances du fonctionnement de l’Europe et de la perte de confiance des peuples dans le projet qu’elle porte.

Le danger est immense face aux extrémismes et aux populismes. Il faut toujours moins de temps pour défaire que pour faire, pour détruire que pour construire. La France, pays fondateur de l’Europe, ne l’acceptera pas. (…) »

+ En complément : l’expression de Jean-Christophe Cambadélis

Lire la suite