Discours d’Olivier FAURE, Premier secrétaire du Parti socialiste, à Aubervilliers

« (…) Alors, on me dit : « Olivier, le rassemblement c’est bien mais c’est toujours au détriment de la clarté ». Mes camarades, je vous le dis, si clarification c’est l’autre mot pour dire la division, alors je n’en suis pas.
Si en revanche clarification, c’est le mot pour dire élaboration collective, dépassement dynamique des clivages, refus des postures artificielles alors je dis banco !
Les débats ne m’ont jamais fait peur. Mais, à l’issue d’un débat, le respect de la décision collective est de rigueur.
Je ne crois pas aux gauches irréconciliables, même si les ambitions le sont devenues. Je crois en la collégialité, en l’esprit de responsabilité là où tant d’autres ne jurent que par la verticalité.
Mélenchon, Hamon, Macron, Wauquiez, Le Pen croient en leur destin individuel. Je crois en notre destin collectif.
Pour que ce destin soit possible, nous devons nous réinventer. Car si l’idée socialiste est une idée fixe, dirigée en permanence contre les injustices, ce n’est pas une idée figée.
Mais, si nous devons changer, il y a aussi tout ce qui ne doit pas changer. Nos valeurs. Celles qui fondent notre engagement. Celles qui ont conduit des millions de femmes et d’hommes à rejoindre nos combats. (…) »
Lire la suite

Retrouvez la profession de foi d’Olivier Faure : « Socialistes, le 29 mars ouvrons ensemble le chemin de la renaissance »

Il n’était pas écrit il y a deux mois que vous seriez si nombreux à vous mobiliser et à adresser un message clair, celui de notre renaissance. J’y vois le signe d’un parti vivant, affaibli mais debout, dont les militants ont soif de rassemblement et de nouvelles aventures collectives. Quand tant d’autres partis procèdent de la volonté d’un seul, votre participation nombreuse a offert un bel exemple de démocratie que tous les donneurs de leçons seraient inspirés de suivre.

Lire la suite

#4 / Texte d’orientations d’Emmanuel MAUREL : L’union et l’espoir

TEXTE #4 : L’UNION ET L’ESPOIR / 1er signataire : Emmanuel MAUREL ”Chers camarades, Nous sommes dans un congrès du Parti socialiste, un congrès qui doit redonner une orientation politique à notre parti qui souffre cruellement d’en manquer, dans un contexte où nous sommes entrés dans le quinquennat avec tous les pouvoirs ou presque (Présidence, Assemblée nationale, […]

Lire la suite