Proposition de loi des députés PS – Nouvelle Gauche : Entreprise nouvelle et nouvelles gouvernances

Le Groupe socialiste (Assemblée nationale) a présenté le 18 janvier en séance à l’ Assemblée nationale la proposition de loi « Entreprise nouvelle, nouvelles gouvernances ». Les députés du Parti Socialiste travaillent chaque jour à notre devoir collectif d’invention, pour contribuer à l’élaboration d’une nouvelle gauche. Cette proposition de loi en est un très bon exemple. Elle défend une nouvelle vision de l’entreprise

Lire la suite

Lanester : Une nouvelle secrétaire, une section renouvelée et au travail

La nouvelle section du Parti socialiste de Lanester est déjà au travail sur l’action politique locale et citoyenne, de l’Agglomération à la Région en passant par le Département. Ils souhaitent développer de nouvelles pratiques militantes et ont le souci permanent du renouvellement.

« Certains ont déclaré notre disparition ; nous réaffirmons la force d’un collectif qui croit avec constance aux valeurs de justice sociale, à la République, à son attachement à l’Europe et à la solidarité. C’est sur cette ligne que nous veillerons au respect du contrat de mandature élaboré par toutes les composantes de la majorité municipale et signé par le PS », souligne Annaïg Le Moël-Raflik, la nouvelle secrétaire de la section.

Lire la suite

Intervention de Monsieur André LAIGNEL au 100e Congrès de l’Association des Maires de France

Que le Président se rassure, nous ne croyons pas au Père Noël. Il paraît que c’est l’une de ses grandes craintes. Mais nous ne croyons pas non plus à la flatterie. J’ai déjà eu l’occasion de le dire : on nous a trop souvent caressé l’encolure d’une main pendant que l’autre main nous faisait les poches.

Nous voulons des engagements clairs : respecter la libre administration, garantir les moyens, améliorer la péréquation, alléger les normes et les contraintes. C’est sur ces bases qu’un dialogue fructueux peut s’engager.

Mais sans avancée majeure, à mon sens, aucun pacte n’est possible. Ce serait une occasion ratée et nous serions conduits à considérer avec Tocqueville qu’il « est des résistances honnêtes et des rébellions légitimes ».

Résister, oui. Résister au vent mauvais de la technocratie arrogante et du dénigrement quotidien – « dépensiers », « inefficaces », « clientélistes », mais aussi « trop nombreux ». Eh bien, non. Les élus locaux ne sont pas trop nombreux.

Lire la suite