De drauche ?

bandeau le rappel n162

C’était le message des Guignols en 2001/2002 : Jospin, il n’est pas de gauche, il prétend ne pas être de droite… Non, il est de drauche. Et voilà qu’on entend la même musique, reprise en fanfare par tous ceux qui veulent abattre le gouvernement.

Un ancien ministre a cru bon de reprendre à son compte la formule. Et d’apporter sa pierre à l’entreprise de démolition. Bien commode pour la droite, et ses propagandistes, il suffit de reprendre les critiques des ultragauches, des frondeurs, avec comme principal résultat de montrer aux électeurs de gauche que non, c’est pas ça la gauche… Tout bénéf : la gauche se démobilise, se démoralise, ne voit ni les avancées obtenues ni, de l’autre côté ce qu’avait fait la droite avant et ce qu’elle veut faire demain.

Inutile sans doute de revenir sur la blessure de 2002, mais il faut s’en rappeler les conséquences : 5 années de Chirac, 5 années de Sarkozy, 10 années de droite. La victoire de François Hollande a redonné de l’espoir aux Français, et de l’impatience ! Alors que la tâche était immense pour reconstruire ce qui avait été jeté à bas. Et pourtant, si l’on veut bien regarder les faits et comparer les réalisations aux engagements pris en 2012. Par exemple, avec le blog du monde « Lui président »  qui vous garantit une certaine objectivité.

N’oublions pas que nous n’avions pas voté pour que soit appliqué le programme d’un autre candidat ou d’un autre parti. Et qu’aujourd’hui, personne ne voit d’alternative crédible. Sauf à rêver de faire de la gauche un champ de ruines.

Paul Pabœuf – Rédacteur en chef

 

 

 


Posted in Éditos - Le Rappel du Morbihan, Le Rappel.