Éclairage public à Lanester : le groupe socialiste favorable à la poursuite des extinctions nocturnes


Lors du conseil municipal du 20 septembre dernier, Sophie Hanss s'est exprimée au nom du groupe socialiste pour soutenir le programme d'extinctions nocturnes de l'éclairage public à Lanester qui économise
 830 000 Kwh par an soit 9,8 tonnes de CO2. 

« Le groupe socialiste est favorable à la poursuite des extinctions nocturnes de l'éclairage publique. En effet, la lumière a un coût et des conséquences sur le vivant.

Moins d’éclairage, c’est moins d’électricité consommée, donc un impact moindre sur les ressources énergétiques de la planète. Pour la ville, c'est une économie de 100 000 euros et un réinvestissement dans un réseau d'éclairage moins obsolète et moins énergivore que l'actuel..

Moins d'éclairage c'est réapprivoiser l'alternance jour/nuit. La lumière intrusive entraînant des effets néfastes sur notre organisme et notre santé, comme par exemple, les troubles du sommeil.

Moins d'éclairage c'est respecter la biodiversité et l'environnement. Le rythme des espèces s'en trouve affecté (cycle de reproduction, recherche de nourriture,distinction entre les saisons...). La flore est également impactée : retard de la chute des feuilles  perturbant la pollinisation nocturne des plantes par les papillons de nuits. D'ailleurs, les éclairages nocturnes sont la deuxième cause de mortalité des insectes après les insecticides.

Si la fin de l'éclairage la nuit contraint mécaniquement certains déplacements nocturnes, que le Président de la République se rassure les chômeurs pourront toujours traverser la rue le jour... »

EN COMPLÉMENT :

- Éteindre la ville la nuit, par Manuel Appert sur www.metropolitiques.eu

Concevoir et utiliser l’éclairage en préservant l’environnement nocturne : 30 questions-réponses.
À lire sur :

Découvrir :

Vous pouvez partager via :
20
Publié dans Activités des sections, Morbihan et avec comme mots clés , , .