Édito Européennes 2019

Chers camarades,

Ce journal est une première puisqu'il a été réalisé à deux mains par les deux fédérations : celle des Côtes d'Armor et du Morbihan. En effet, il nous a paru opportun d'illustrer l'importance de s'unir et de travailler ensemble dans ce contexte d'élections européennes, et quoi de mieux que d'ajouter les actes à la parole.

Ensemble, nous sommes plus forts, plus riches de nos expériences militantes dans des territoires communs où plane l'esprit breton : Libre et Solidaire. Cette "coopération renforcée" doit nous ouvrir des perspectives pour rapprocher les militants socialistes, et en particulier ceux qui militent dans les territoires les plus ruraux qui souvent se sentent oubliés des « centres de décision ».

Tiens, ne sommes-nous pas dans une démarche plus militante que symbolique !

Oui, l’Europe est un sujet militant fondamental pour nous Bretons, pour nous citoyens. Notre Bretagne toujours aussi éloignée de Paris, de Bruxelles, ne vit que parce que nous travaillons tous ensemble dans l’union, à l’unisson où les plus grands portent toujours un regard attentif au plus petit.

Utopie ? Non, l'Europe de demain, sociale et écologiste, ne pourra être que solidaire pour résister à la pression des nations qui tentent de la détruire à travers le nationalisme.

Attaquée de toutes parts, de l'extérieur, de l'intérieur, en réalité l'Europe fait peur aux Poutine, Trump et autres méga-puissances, car, eux le savent, si nous travaillons ensemble, pour l’intérêt général, en respectant le plus faible, l'Europe deviendra le nouveau modèle. Elle proposera une nouvelle philosophie économique au service de l'humain, sur une planète respectée où nos enfants auront un avenir.

Ce journal commun est une première expérience qui ouvre la voie d’une nouvelle ère militante : c'est à nous militants de faire plutôt que d’attendre les décisions et d'exécuter des décisions venues d’ailleurs. Cette campagne européenne nous a permis de travailler ensemble comme en témoigne  la réunion publique du secteur de Loudéac-Pontivy du 21 mai, pour porter plus haut nos valeurs et nos combats.

C'est par l'exemple que nous démontrerons que nous Socialistes morbihannais et costarmoricains travaillons ensemble vers le même idéal, celui de l’union, celui de la solidarité et celui du respect qui entend tout le monde.

Pour l'Europe et d'autres sujets, la Bretagne socialiste doit devenir un centre d'expérimentation, un lab’ militant, véritable et réel lieu où nous écrivons notre vision de l'avenir. Alors, travaillons, militons, utopions tous ensemble dans les mois et années qui viennent, au service des Bretonnes et des Bretons pour démontrer qu'un nouveau modèle est devenu notre réalité militante

Vincent Le Meaux et Maxime Picard

En complément :