Europe : La place des étoiles

L'union fait la force. La formule est connue mais correspond parfaitement au domaine spatial. C'est vrai à l'échelle européenne mais aussi au niveau international. Surtout dans le domaine scientifique où les réussites sont souvent le fruit d'une large coopération internationale. C'est moins vrai dans le domaine industriel où l'union est surtout européenne pour faire face à une concurrence mondiale féroce.

Coopération internationale : Des réussites scientifiques exceptionnelles

S'il est bien un secteur qui prouve que la coopération internationale permet des résultats bien plus probants que le repli national, c'est la recherche spatiale. La prouesse de la photo d'un trou noir en est l'exemple le plus récent. Cette première scientifique est en effet le résultat de la coopération de plusieurs radiotélescopes et d'instituts du monde entier dont pour l'Europe l’European Southern Observatory (ESO) avec le concours du Conseil Européen de la Recherche, un organe de l’Union européenne1. Les scientifiques ont compris que lorsque les défis sont universels, la coopération doit l'être également. On pourrait aussi citer la coopération américano-européenne sur la mission Cassini/Huygens qui a permis de faire des avancées considérables dans la connaissance de notre système solaire et plus particulièrement de Saturne et de sa lune Titan.

Kourou, la gare des étoiles

La base de Kourou2 en Guyane constitue un atout exceptionnel pour les programmes spatiaux européens. Située près de l'Équateur pour bénéficier de l'effet de fronde, c'est à dire pour profiter au mieux de la vitesse de rotation de la Terre, elle accueille également d'autres fusées comme le lanceur russe Soyouz. Par ailleurs, les Européens seuls ont également accompli de grandes prouesses dans le domaine spatial. Que ce soit avec la fameuse sonde Rosetta et son robot Philae sur la comète Churyumov-Gerasimenko3 ou avec le programme Galileo leur permettant de disposer d'un dispositif plus précis que le GPS américain et surtout d'acquérir une autonomie en matière de géolocalisation. S'y ajoute le dispositif de 7 satellites Copernicus4 qui permet d'observer la Terre pour en avoir une meilleur connaissance des dynamiques d'urbanisation, de la montée des océans et du réchauffement climatique. Ce programme, unique en son genre, autorise que les données récoltées quotidiennement par les satellites soient accessibles à tout le monde, quel que soit le continent, pour l'intérêt commun.

Défis à venir en matière industrielle

S'il est un domaine où la coopération mondiale cède davantage le pas à la concurrence c'est l'industrie. Et si l'Europe dispose d'un atout de poids avec la fusée Arianne, celle-ci fait face actuellement à un défi colossal avec la concurrence de l'américain Space X. Cette entreprise privée a révolutionné le secteur en créant des lanceurs réutilisables, réduisant ainsi considérablement les coûts d'un lancement et donc ses prix. La réponse d'Arianespace n'a pas tardé et se nomme Ariane 6.5 Cette fusée non réutilisable mais plus légère doit réduire de 40 % ses coûts par rapport à Ariane 5. Il sera néanmoins nécessaire, à moyen et long terme, d'arriver au réutilisable. Par impératif économique mais aussi écologique. Rien de rédhibitoire pour l'Europe qui a prouvé, au delà de son drapeau, combien la place des étoiles était importante pour elle.

Kevin Alleno

1 En voici la liste exhaustive : l’Institut d’Astronomie et d’Astrophysique de l’Academia Sinica, l’Université d’Arizona, l’Université de Chicago, l’Observatoire de l’Asie de l’est, l’Université Goethe de Francfort, l’Institut de Radioastronomie Millimétrique, le Vaste Télescope Millimétrique, l’Institut Max Planck dédié à la Radioastronomie, l’Observatoire Haystack du MIT, l’Observatoire Astronomique National du Japon, l’Institut Perimeter de Physique Théorique, l’Université Radboud et l’Observatoire Astrophysique Smithson. https://www.cite-espace.com/actualites-spatiales/trou-noir-2019/

2http://www.cnes-csg.fr/web/CNES-CSG-fr/9777-implantation.php

3 https://rosetta.cnes.fr/fr

4 http://www.esa.int/fre/ESA_in_your_country/France/Copernicus_20_ans_plus_tard

5 https://www.challenges.fr/entreprise/aeronautique/pourquoi-ariane-6-reste-la-meilleure-arme-face-a-spacex_520002

En complément :