Ferme pilote d’éoliennes flottantes à Groix

À l’horizon 2019, une ferme de plusieurs éoliennes flottantes sera installée sur le site retenu au Sud de l’île de Groix. Cet espace de 17 km2 avait été retenu parmi quatre zones jugées propices en France dans le cadre d’un appel à projets lancé en août 2015. La ferme pilote pourrait comporter jusqu’à 6 machines, d’une puissance unitaire de 6 MW. Le projet du consortium industriel soutenu par la Région Bretagne était présenté ce mardi 5 avril à Paris.

Objectif : expérimenter pour optimiser les infrastructures et technologies d’éoliennes flottantes, mais aussi valider le modèle économique des fermes d’éoliennes.

Pour Dominique Ramard, Conseiller régional délégué aux énergies : « Le dépôt de ce dossier par Eolfi et ses partenaires est une excellente nouvelle pour la Bretagne des EMR (Énergies Marines Renouvelables), pour la transition énergétique vers laquelle elle est engagée et, plus globalement, pour les filières industrielles françaises concernées. La Bretagne a des potentiels incroyables en matière d’éolien offshore flottant. Avec Groix, nous avons une véritable carte à jouer sur ce marché de l’éolien flottant et tout sera mis en œuvre pour que cette proposition se concrétise ».

Budget total : 200 M€

représentation d'éoliennes flottantes en 3 DÀ l’issue d’un appel d’offres lancé en août 2015, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) a retenu quatre sites propices au développement des premières fermes pilotes d’éoliennes flottantes en France :  Groix en Bretagne, du phare de Faraman (Provence-Alpes-Côte d’Azur), les étangs de Leucate et la commune de Gruissan (Languedoc-Roussillon) pour lesquelles les projets candidats à a la réalisation fermes ont été remis officiellement en début de semaine. Ce mardi 5 avril, c’est aux côtés de la Région Bretagne que le partenariat d’industriels français a présenté à la presse le projet pour la ferme pilote de Groix. Le consortium porté par Eolfi offshore France associé à DCNS et Vinci réunit l’expertise de grands groupes solides et déjà implantés sur le littoral breton.

Une ferme de six éoliennes au Sud de l’île

L’éolien flottant permet de s’éloigner des côtes pour trouver des vents forts et constants et aller là où la profondeur est trop importante pour l’éolien posé. Fortement investie dans la structuration d’une filière industrielle autour des énergies marines, la collectivité régionale a soutenu ce projet industriel dès la première heure, via le financement d’études sur le site en particulier. La future ferme de six éoliennes flottantes, d’une puissance unitaire de 5 MW minimum, sera implantée sur un espace de 17 km² au sud de l’île de Groix, à 15 km de la côte, et fournira au total 36 MW (l’équivallent de la consommation de la ville de Lorient).  Un pas de plus pour contruire une filière des EMR en concertation avec les acteurs bretons de la mer et engager la transition énergétique en Bretagne! Avec un potentiel de 6 GW en France et de 80 GW dans le monde, l’éolien flottant est une énergie d’avenir et pourrait ouvrir des perspectives à l’export.

La Région Bretagne soutient la filière des énergies marines

Les côtes bretonnes possèdent un vrai potentiel énergétique et la Région s’investit pour optimiser le positionnement de la Bretagne sur le secteur. Elle articule son action autour de trois grands axes :
L’aide aux projets de recherche et d’innovation dans ce domaine
La structuration d’une filière industrielle : soutien aux projets de parcs hydroliens et éoliens offshore, projet d’aménagement du port de Brest pour accueillir notamment les énergies marines et la construction éolienne…
L’implication dans la plateforme d’innovation mondiale France Energie Marines installée à Brest.

Eolfi Offshore France, maître d’ouvrage du projet

Spécialisée dans l’énergie éolienne, la société française Eolfi s’est associée à CGN, leader chinois de l’énergie, pour créer Eolfi Offshore France et devenir maître d’ouvrage du projet d’éolien flottant au large de Groix. L’entreprise a fédéré autour de ce projet d’avenir un ensemble de partenaires industriels majeurs en France : General Electric/Alstom Wind, fournisseur de la turbine éolienne Haliade (déjà utilisée dans l’éolien offshore posé) ; DCNS, maître d’œuvre de l’installation en mer, qui assurera l’assemblage final des éoliennes sur le port de Brest en cours d’aménagement et la connexion du flotteur avec, comme partenaire industriel, Vinci, pour sa réalisation.


À regarder : 

L’interview de Gwendal Rouillard au JT 19/20 de France 3 Bretagne du 6 avril sur le sujet – 1er reportage :

À lire aussi :
Sur le site de Gwendal Rouillard, le communiqué du député de la 5e circonscription du Morbihan.
+ Articles associés
Publié dans Actualités, Bretagne, Morbihan et avec comme mots clés , , , , .