Retour sur la réunion intergroupes des Conseillers départementaux de gauche des Côtes d’Armor et du Morbihan

Le groupe des élus de gauche du Morbihan et moi-même, avons eu une réunion avec nos collègues conseillers départementaux de l’opposition en Côtes-d’Armor à  Plouguernevel le 7 juin dernier.

Cette rencontre nous a permis d’enrichir nos travaux respectifs dans l'opposition départementale, aussi de voir les différences qui existent dans les politiques conduites par les deux Départements.

Trois thématiques de travail

Après avoir dressé un portrait synthétique de nos départements respectifs, nous avions convenu d'approfondir trois thèmes traités de manière très différente en Morbihan et en Côte d'Armor.

Nous avons abordé premièrement la thématique des énergies renouvelables. Quand en Morbihan, nous proposons de mettre les énergies renouvelables au cœur des investissements, la majorité ne veut pas nous entendre. De leur côté, en Côtes-d’Armor, un dispositif présenté par la gauche, pour soutenir les petites exploitations agricoles pour investir dans le photovoltaïque, est en cours d’examen par la majorité, qui est pourtant la même qu’en Morbihan.

Nous avons ensuite évoqué l’enseignement supérieur. Là aussi, le positionnement de la droite morbihannaise est très regrettable, avec la suppression de son soutien à l’enseignement supérieur public, alors qu’en Côtes-d’Armor, l’héritage socialiste a été préservé avec des montants bien supérieurs à ce qu’a toujours proposé le Conseil départemental du Morbihan.

Enfin, nous avons parlé de l’accueil des mineurs non accompagnés, et avons constaté que pour moins de mineurs accueillis, les Côtes-d’Armor consacraient un budget supérieur à celui du Morbihan, qui a pourtant plus de marges de manœuvres financières (notamment dues aux recettes des droits de mutation).

Étendre cette démarche à tous les conseils départementaux bretons

Cette rencontre enrichissante, nous a permis de constater les effets négatifs de nombreuses politiques de droite, avec malgré tout une posture moins fermée de la part de la droite costarmoricaine lorsque des propositions sont faites.

Prochaine étape pour nous : l’organisation d’une rencontre avec l’ensemble des groupes de gauche des conseils départementaux de la Bretagne historique, car en politique il n'est d'intelligence que collective.

EN COMPLÉMENT :

 

 

 

Conseillère départementale - Porte parole du groupe

Journal de la fédération du Parti Socialiste