bandeau le rappel n162

Groupe de travail sur le FN

 Le FN : un adversaire complexe

Il prend trop de place, les médias n’en n’ont que pour lui, il est omni-présent… Qu’il agace ou attire, le FN ne laisse personne indifférent. Ce parti est actuellement en pleine massification et a une organisation bien rodée, notamment sur les réseaux sociaux, mais aussi sur le terrain, en particulier dans les zones rurales, comme on a pu l’observer dans le Morbihan lors des dernières élections.

Le vote FN n’est plus tabou : parti n’ayant jamais été au pouvoir au niveau national, la tentation de l’essayer est forte pour nombre de nos concitoyens d’horizons et de cultures très diverses, en réaction au rejet des formations « classiques ».

Pour autant, est-il vraiment aussi différent que ses cadres le prétendent ?

Les dernières affaires concernant son financement en rappellent d’autres et son discours n’a rien de novateur. Il est truffé de contradictions : ses thèmes de prédilection autour de la peur de l’étranger, les oubliés de la République dans les campagnes ou les zones péri-urbaines, la théorie du remplacement du peuple français chrétien par les musulmans, ou encore son détournement de la laïcité pour réaffirmer les racines catholiques de la France, sont répétés en boucle. Mais rien sur la loi travail ni sur la loi d’adaptation de la société au vieillissement et d’autres grands défis de notre temps.

Stop, on revient en arrière : c’était tellement mieux avant… Quand l’avenir fait peur, quoi de plus rassurant que de retourner vers ce que l’on a connu. Mais les discours ont beau être séduisants pour certains (effrayants pour d’autres), les actes ne suivent pas.

Au Conseil régional, les 12 élus FN défendent une identité bretonne réduite à la « galette-saucisse », mais se prononcent pour une baisse du soutien aux langues de Bretagne et font un rappel à l’article 2 de la Constitution lorsque un élu s’exprime en breton dans l’hémicycle.

Dans le domaine de l’agriculture, ils présentent une vision du monde paysan misérabiliste, décliniste, en décalage avec la réalité. Un discours simpliste qui raisonne auprès d’une opinion prompte à tout dénigrer, et qui cherche sans cesse des boucs-émissaires, en premier lieu l’Union européenne.

Spécialisés dans les détournements d’image, les militants de la « fachosphère » sèment sur la toile un tourbillon de propos caricaturaux, haineux, déformant la réalité et alimentant les théories du complot. Mais leur forte présence et leur organisation sur les réseaux leurs confèrent une audience décuplée, notamment auprès d’un public jeune en perte de repères.

Face à cette progression qui semble inexorable, nous avons créé un modeste observatoire du FN dans le Morbihan et la Bretagne pour décortiquer les discours, prises de positions, votes et actions de leurs élus et militants. Son but sera d’élaborer des outils à destination des militants socialistes. Le premier sera peut-être de savoir déconstruire systématiquement, auprès du public, un discours trop simpliste pour être crédible en terme de réponses à nos difficultés.

Mais la meilleure réponse est avant tout, comment nous, militants socialistes, citoyens engagés, nous prenons part au débat public, au sein de la société, pour incarner et faire vivre nos valeurs ? Pour que la seule réponse ne soit pas simplement « taper sur le FN », qu’avons-nous à mettre en avant ?

Quelle stratégie adopter pour la présidentielle et lors des prochaines campagnes municipales face à des listes qui ne manqueront de se composer sur une vision populiste et réactionnaire ?

Face aux discours trompeurs, nous devons aussi poser des actes, apprendre à mieux défendre nos réussites, tant dans les politiques locales que nationales et internationales, et n’ayons pas peur de réaffirmer nos valeurs.

Mais peut-être sommes-nous trop divisés pour agir ? La Belle Alliance populaire lancée par le premier secrétaire national doit être saisie pour un nouveau débat à gauche, et plus largement avec les progressistes, pour faire avancer nos idées faces aux conservateurs et aux déclinistes.

Dans l’Art de la Guerre (1), l’excellente connaissance de ses adversaires est un préalable indispensable, l’Observatoire compte sur chaque militant pour faire remonter des articles, copies d’écran ou tout ce qui pourra nous permettre de mieux comprendre le FN et son action dans le Morbihan.

(1) Livre de Sun Tzu, Ed. Marabout, 2016, ou par ex : www.lartdelaguerre.net

 

rappel-morbihan-fn-adversaire-complexerappel-morbihan-fn-adversaire-complexe-p2

Publié dans Actualités, Bretagne, Décryptages, France, Le Rappel, Morbihan et avec comme mots clés .