Le groupe de gauche du Conseil général vote contre le renouvellement de la DSP pour les liaisons maritimes des îles morbihannaises

Morbihan Ensemble

Extrait du discours de politique général, prononcé en introduction de la session plénière des 17 et 18 novembre 2014 :

« Qui sème le vent, récolte la tempête ! » Nous avons choisi cette expression pour illustrer la gestion du dossier de la délégation de service public pour la desserte des îles du large mais que nous pourrions calquer sur un certain nombre de dossier : la création d’un collège public à Elven, le passage en force du Plan de prévention et de gestion des déchets contre l’avis de la commission d’enquête publique, l’externalisation des agréments des assistants maternels, la suppression des aides age 7 sur 8 aux Centres d’Information et d’Orientation, la sortie du Syndicat mixte du port de pêche de Lorient Keroman, l’éviction des conseillers généraux de gauche des Conseils d’Administration des collèges publics, des Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE)… et j’en passe ! Les décisions sur des dossiers majeurs sont prises solitairement. Il y a qu’une vérité celle que vous avez définie et que vous imposez à tout le monde.

Mais aujourd’hui, nous souhaitons vous faire part de la position de notre groupe sur le transport des îles morbihannaises. L’ensemble des populations insulaires sont sur le pont depuis maintenant plus de deux mois. Les citoyens morbihannais ont mis en place de nombreuses actions sans relâche, pour attirer l’attention du Conseil général sur l’avenir de leur territoire pour les 6 prochaines années. Les médias ont couvert ces évènements, on compte une centaine d’articles de presse locale et nationale sur le sujet, 450 mails reçus sur nos adresses personnelles, c’est dire l’ampleur de cette contestation.

Comment, Monsieur le Président, vivez-vous cette situation ? Comment l’analysez-vous ? Avez-vous une volonté de dialogue sincère avec les iliens, habitants du Morbihan ?

Nous réitérions une énième fois, notre appel à un dialogue sincère et à la concertation avec les populations insulaires, dans des conditions sereines. Le dossier doit être remis à plat, et la sagesse appelle à différer les décisions. Il serait grave que notre collectivité soit amenée à voter ce bordereau alors que des citoyens morbihannais manifestent à l’extérieur, que 3 femmes ont entamé une grève de la faim… Cette mobilisation est le résultat malheureux d’une démarche descendante, anti démocratique, contre-productive. Nous devons nous donner le temps qu’il faudra pour arriver à une solution juste et partagée pour l’avenir des insulaires et des îles et attendons de votre part un geste signe de votre bonne volonté.

Pour télécharger l’intégralité du discours de politique générale, prononcé par André Gall, rendez-vous sur le site du groupe Morbihan ensemble

+ Articles associés
Publié dans Actualités, Morbihan et avec comme mots clés , , , , , , , , .