Lettre à l’Europe

Chère Europe,

À l’approche de nouvelles élections où en es-tu ?

Je m’inquiète de ne plus voir les étoiles qui ornent ta parure étinceler dans le ciel. Où est passée ta lumière ?

Je me permets, à travers cette lettre de te faire part de nos inquiétudes et de nos questions à nous tes enfants européens et européennes.

Face à la montée du populisme, j’ai peur que ta lumière ne s’éteigne définitivement et que l’on s’enfonce un petit peu plus sur le chemin de l’obscurantisme. Ta naissance était si belle… Tu devais nous réunir, empêcher la guerre et promouvoir un monde meilleur. Nous devions créer un projet commun qui ne serait jamais un dogme, qui ne cesserait de se remettre en cause ; sans cesse. Or les rides ternissent ton visage et tu sembles enfermée dans un projet qui n’est pas le tien.

Que veux-tu faire ? que veux-tu devenir ? J’ai peur pour toi. Les candidats pour te représenter les plus en vogues sont spécialement les plus hostiles à ton égard. Fais attention à toi. Si tu ne prends pas garde et si tu continue dans cette léthargie politique, j’ai bien peur que tu ne disparaisses.

Où sont passées tes ambitions ? ici on n’entend parler que d’argent, de budget, de dettes mais au fond nous savons que ce que tu veux c’est incarner un projet politique fort et ambitieux qui évolue continuellement.

Ne te contente pas de visions préconçues et dépassées, ton avenir c’est le numérique, la transition écologique. Alors, non la PAC ne peut pas rester ce qu’elle était à sa création. Réveille-toi. Tes étoiles sont-elles trop nombreuses au point de t’étouffer ? Sont-elles trop différentes ? Je sais que la cohabitation n’est pas chose facile, mais tu sais une étoile ne peut pas briller plus que les autres, tu as besoin d’équilibre.

Mais tu sais tu es quand même géniale. Grâce à toi les jeunes peuvent voyager d’une étoile à l’autre sans craintes et librement. Tu es un espace de liberté, de circulation et d’innovation.

N’oublie jamais ta devise « Unie dans la diversité ». Ce qui fait ta force, ce sont la diversité de tes enfants ; peu importe leur religion, peu importe leur sexualité, peu importe leur niveau social ; tu dois les chérir.

Je vais continuer de surveiller tes étoiles, j’espère que ces quelques mots t’apporteront vigueur et envie et que tu lutteras coûte que coûte contre les forces de l’ombre qui cherchent à te contrôler. Brille comme tu sais le faire, n’aie pas peur de nous éblouir.

Affectueusement,

Sarah JORON