Loïg Chesnais-Girard : « Notre voie est celle de la rupture négociée »

Plan Jeunesse, réserves naturelles régionales, Observatoire de l’environnement, produits phytosanitaires – autant de dossiers qui ont été débattus lors de la session plénière du Conseil régional du 10 octobre. L’occasion de constater combien l’esprit de la Breizh COP irrigue l’ensemble des politiques de la Région.

C’est particulièrement vrai dans le domaine de l’agriculture. Le virage environnemental que nous avons imprimé ces dernières années à notre politique de soutien agricole est spectaculaire. Ma conviction est qu’il doit continuer à se conjuguer avec des objectifs ambitieux en termes de performance économique, car telle est la condition de notre autonomie alimentaire.

Faire preuve de sens des responsabilités, c’est assumer la complexité des enjeux. Je comprends l’impatience de toutes celles et ceux qui prônent la pureté des modèles, la radicalité dans les transitions. Mais les nécessaires transitions vers l’agroécologie de l’en­semble de nos systèmes de production ne s’opérera pas par un simple coup de baguette magique. 

Notre voie est celle de la rupture négociée, ce qui suppose d’accepter le temps du débat, mais aussi de l’expertise. C’est ce que nous avons fait, lors de cette session, en actant la création d’un groupe de travail destiné à examiner les conditions de baisse et d’en­cadrement de l’usage des produits phytosanitaires.

Nous avons un cap et nous nous y tiendrons. Encore faut-il que nous disposions, demain, des moyens de notre ambition agricole. C’est ce qui m’a conduit à interpeller le Premier ministre afin de lui demander que la Bretagne se voie confier la gestion des deux piliers de la PAC. La Région aurait ainsi la faculté d’adapter les aides aux singularités de son territoire, notamment en les concentrant sur les exploitations familiales. C’est la voix du bon sens, et j’espère qu’elle sera entendue !

La prochaine session du Conseil régional sera entièrement dédiée au SRADDET, le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires, et se tiendra le 28 novembre à Brest. Ce grand schéma directeur de l’aménagement en Bretagne, placé par la loi NOTRe sous la responsabilité des Régions, a vocation à répondre aux enjeux des transitions environnementales et climatiques, notamment à travers la préservation du foncier et la lutte contre l’artificialisation des sols.

Loïg Chesnais-Girard 

EN COMPLÉMENT :

 

+ Articles associés

Journal de la fédération du Parti Socialiste

Site Web | + Articles associés