Parcours de militante : Jacqueline Langelier


Pourquoi es-tu entrée au Parti Socialiste ?

J.J. : Je suis entrée au Parti socialiste en 1988. Bien avant j’étais très intéressée par le PS et bien sûr j'avais voté Mitterrand et tout ce qui se passait me passionnait et je pouvais en discuter avec mon collègue de travail, (en 1984) Christophe Hervé. Donc, j’ai commencé à aller dans les Repas Républicains avec lui et il m'a fait rencontrer (entre autres !) mon futur mari, Julien PECKRE, qui était très proche de Jean Yves (Je dirais même de sa garde rapprochée !) Je l’accompagnais dans les réunions ou manifestations ouvertes aux sympathisants, mais cela ne me satisfaisait pas et j’ai décidé d'adhérer car j’avais vraiment envie de participer à la vie du Parti. Au début je ne faisais rien de spécial, j’allais aux réunions de la section de Lorient et surtout nous étions en campagne pour la réélection de Mitterrand et j'ai eu la chance de le voir au Meeting de Rennes.

 

Quelle personnalité t’a le plus marqué au parti socialiste ?

J.J. : La personnalité qui m’a le plus marqué au PS, au niveau national (après Mitterrand bien sûr) c’est Lionel Jospin. J’ai fait partie de son courant. Et au niveau régional, Jean Yves Le Drian bien sûr. J’ai d’ailleurs tenu sa permanence en 1993 et ensuite en 1996 comme collaboratrice de député, j’ai participé à la création de Démocratie et Projets.

 

Quel est ton plus grand souvenir de militante ?

 

J.J. : Mon plus grand souvenir de militante c’est la victoire de Jean Yves pour la Région Bretagne ! J’ai aussi un très bon souvenir de militante c’est d'avoir participé aux États Généraux en 1993 à Lyon (Manuel Valls y faisait ses débuts comme orateur !) avec une délégation de Lorient. J’ai fait aussi partie d’une délégation du Breis pour aller à Bruxelles, reçue par le Président de la Commission Jacques Delors. Ah j’oublie le Club Témoin. J’ai aussi travaillé à l’organisation du Club Témoin où Jacques Delors a passé le Témoin à François Hollande, qui se tenait tous les ans à Lorient et qui se tenait 3 jours au Palais des Congrès avec des intervenants talentueux. Cela a été un des meilleurs moments de ma vie de militante. Enfin j’ai fini.ma carrière au Groupe de Gauche du Conseil Général a Vannes où je travaillais avec Gwendal Rouillard et dont le chef du groupe était Hervé Pellois que j’ai beaucoup apprécié !

 

Quel est ton plus mauvais souvenir comme militante ? 

J.J. : Mon plus mauvais souvenir comme militante, c’est en 1993 quand il y a eu cette grande débâcle du PS où il a perdu la moitié de ses députés, dont Jean Yves pour qui je tenais la permanence électorale ! Mais 1993, ce n’était rien par rapport à ce que l’on a vécu depuis 1 an !

Comment vois-tu l’avenir du Parti Socialiste ?

J.J. : Comme je suis optimiste, je pense que le PS va renaître, c'est obligatoire, mais dans combien de temps ? Il ne faut pas perdre espoir et travailler.

Propos recueillis par Kevin Alleno

 

Directeur de la publication : Maxime PICARD
∎ Rédacteur en chef : Kevin ALLENO
Secrétaires de rédaction : les permanents de la fédération 
ISSN : 0996-1623
Composition, impression : 77, bd Léon Blum - 56100 Lorient 
Tél. : 02 97 84 84 55
Courriel : fede56@parti-socialiste.fr

Ont participé à ce numéro : 

Kevin ALLENO (Lanester), Émilie DERRIAN CHATARD (Lorient), Sophie HANSS (Lanester), Sarah JORON (Lanester), Jaqueline LANGELIER (Port Louis), Annaïg LE MOËL-RAFLIK (Lanester), Gaëlle LE STRADIC (Lorient), Loïck MERCIER (Questembert), Norbert MÉTAIRIE (Lorient), Jean-Louis MILÈS (Larmor),  Estelle PICARD (Lorient), Arnold RACINE (Lorient)