Intervention de Monsieur André LAIGNEL au 100e Congrès de l’Association des Maires de France

Que le Président se rassure, nous ne croyons pas au Père Noël. Il paraît que c’est l’une de ses grandes craintes. Mais nous ne croyons pas non plus à la flatterie. J’ai déjà eu l’occasion de le dire : on nous a trop souvent caressé l’encolure d’une main pendant que l’autre main nous faisait les poches.

Nous voulons des engagements clairs : respecter la libre administration, garantir les moyens, améliorer la péréquation, alléger les normes et les contraintes. C’est sur ces bases qu’un dialogue fructueux peut s’engager.

Mais sans avancée majeure, à mon sens, aucun pacte n’est possible. Ce serait une occasion ratée et nous serions conduits à considérer avec Tocqueville qu’il « est des résistances honnêtes et des rébellions légitimes ».

Résister, oui. Résister au vent mauvais de la technocratie arrogante et du dénigrement quotidien – « dépensiers », « inefficaces », « clientélistes », mais aussi « trop nombreux ». Eh bien, non. Les élus locaux ne sont pas trop nombreux.

Lire la suite

Front national : le mythe de l’Etat fort

Bruno Tranchant. Note de veille et riposte sur la situation de la droite et de l’extrême-droite.

Feu nourri contre la décentralisation. C’est peu dire que Marine Le Pen et ses proches s’enflamment, aujourd’hui, sur la question.

La reconnaissance de toute forme d’identité régionale est proscrite du logiciel de pensée du vice-président du FN, Florian Philippot.

Lire la suite