Le groupe socialiste et républicain du Sénat a voté contre le Projet de loi Avenir Professionnel

Le Président de la République a annoncé à Versailles vouloir instaurer « la protection sociale du XXIème siècle ». En réalité, il s’agit de se servir de l’alibi du retour de la croissance pour remplacer un système de solidarité issu de la Libération par un système de responsabilités individuelles qui va creuser les inégalités. Le Parlement est […]

Lire la suite

Logement : présentation à Alfortville du contre-projet à la loi ELAN du gouvernement

Le groupe Nouvelle gauche des députés socialistes avec le groupe des sénateurs PS a présenté ce jour notre contre-projet à la loi ELAN du Gouvernement.

Notre contre-projet, présenté par notre chef de file, François Pupponi, comporte 2 parties :

  • des propositions qui ne figurent pas dans le projet de loi ELAN. Elles sont indispensables pour tendre à une mixité sociale réelle qui évite la ghettoïsation
  • des contre-propositions en réaction aux mesures portées par ELAN. Elles visent à empêcher le détricotage des outils de mixité sociale enclenchée par ELAN.
Lire la suite

Avant-projet de loi ELAN (« Évolution du Logement et Aménagement Numérique) : les orientations du Groupe Socialiste et Républicain au Sénat

Une forte implication autour de la conférence de consensus organisée par le Président du Sénat.

Le groupe socialiste se félicite de l’implication et de la réactivité des professionnels du secteur du logement, des associations de locataires, des élus. La conférence sur le logement a permis à tous les participants de s’exprimer dans le respect de chacun et d’identifier des lignes de convergence : le rôle des élus dans la politique du logement, la simplification du droit de l’urbanisme et des normes de construction, la mobilisation du foncier, la revitalisation des centres villes sont en effet des sujets qui font consensus ici au Sénat. Beaucoup de questions restent cependant encore en débat et des dissensus importants ont été relevés.

 

Lire la suite

Olivier FAURE et Didier GUILLAUME : Discours prononcés au Congrès de Versailles pour le Groupe Nouvelle Gauche.

« La République en Marche se veut ambidextre, elle a été jusqu’ici ambigüe. »

(…) Monsieur le président de la République, chaque fois que vos décisions conduiront la France sur les chemins d’un progrès partagé, nous serons là pour approfondir et consolider.

Mais à chaque fois que vos décisions auront pour effet d’accroitre les inégalités, de précariser les plus désarmés, d’affaiblir les services publics qui sont le patrimoine de ceux qui n’ont rien mais qui ne sont pas « rien », vous rencontrerez notre ferme opposition.

Vous vous êtes engagé à faire entrer la politique dans une nouvelle ère et la France dans un nouveau monde, nous vous jugerons donc sur vos actes et sur vos actes uniquement. Ce sera notre contribution à cette rénovation attendue. Dans ce nouveau monde, il y aura aussi une NOUVELLE GAUCHE. »

Lire la suite