La Bretagne, terre littéraire

Image par Pexels de PixabayLa Bretagne est une terre de culture, et même de cultures. Accueillant de nombreux festivals, réputée pour sa musique, ses danses, on oublie un peu qu’elle tient aussi une place éminente dans l’univers littéraire en dehors du formidable festival des Etonnants voyageurs.

On retient évidemment la légende arthurienne, rédigée par Chrétien de Troyes, qui narre les exploits des chevaliers de la Table Ronde et de Merlin, dont le tombeau trône aujourd’hui dans la forêt de Brocéliande. Mais la Bretagne occupe aussi une place de choix dans la littérature française plus contemporaine, que cela soit par les décors qu’elle prête en quelque sorte aux intrigues romanesques, ou par le talent de certaines de ses plumes.

Bretagne, terre inspirante

Plume, talent, difficile de ne pas parler de Chateaubriand, natif de Saint-Malo qui a grandi à Combourg après un bref séjour à Plancoët chez sa grand-mère, et dont les Mémoires d’Outre-tombe demeurent encore l’un des chefs-d'œuvre de notre littérature. Puisque l'on mentionne notre plus grand mémorialiste, il convient d'évoquer Mona Ozouf, qui a contribué en tant qu'historienne à la monumentale somme sur Les lieux de mémoire, et qui a surtout raconté son "enfance bretonne" avec la finesse qu'on lui connaît dans Composition française. Dans un tout autre style, on peut citer Louis Guilloux, le briochin, dont La Maison du peuple reste l’un des plus beaux livres sur l’engagement politique (socialiste qui plus est !). On peut lui rapprocher A la ligne de Joseph Ponthus qui décrit avec poésie l’âpreté du travail à la chaîne dans les usines agroalimentaires du pays de Lorient. Citons aussi le Costarmoricain Dimitri Rouchon-Borie qui, avec Le démon de la colline aux loups, figure parmi les finalistes du Prix Goncourt du premier roman

La Bretagne prête également ses magnifiques paysages aux romanciers pour sublimer leurs histoires. On peut penser à Concarneau sous la tempête qui sert de décor au Chien jaune de Simenon. Maigret y conduit l’une de ses premières enquêtes dans une ambiance sombre et pluvieuse qui sert merveilleusement l'intrigue. Le Finistère inspire donc les polars, puisque Jean-Christophe Grangé y place aussi le point de départ de l'action de Lontano, avec le corps d’un jeune soldat retrouvé atrocement mutilé sur un site militaire. Terre de légendes, la Bretagne est donc également une terre de mystères. Et c’est un autre mystère que Jean Teulé entend sonder avec Fleur de Tonnerre, celui de la folie meurtrière de « la Jegouzo ».

Image par Comfreak de Pixabay

Bretagne, terre d’aventures

La Bretagne est aussi une terre d’aventures qui a inspiré notamment Alexandre Dumas. On peut citer la course-poursuite entre d’Artagnan et Fouquet à Nantes ou la mort de Porthos à Belle-Ile dans Le Vicompte de Bragelonne, scène sublime et déchirante de la littérature française.

Enfin, la Bretagne compte aussi en matière de bande-dessinée. C’est bien dans les Côtes d’Armor que se situe le village d’Astérix et Obélix à partir duquel ils tiennent tête aux armées de César. Le phare d’Eckmülh inspire, lui, l’auteur de Lanfeust de Troy qui donne son nom à la capitale portuaire de son univers de fantaisie. Mais la Bretagne compte également des auteurs de talent comme Ryad Sattouf, auteur de la série L’arabe du futuroù il raconte son adolescence rennaise, ou les Lorientais Florent Grouazel et Younn Locard, primés à Angoulême, pour leur BD Révolution.

Ces évocations sont subjectives, et donc nécessairement partielles et partiales, mais elles montrent toutefois la richesse exceptionnelle de la Bretagne dans le domaine littéraire. Une Bretagne qui inspire et suscite les talents.

Kevin ALLENO


SOMMAIRE :



EN COMPLÉMENT :


"À la ligne" de Joseph Ponthus, La Grande Librairie, Février 2019


Mona Ozouf : "Les livres, c'était la seule richesse de la maison", Interview, France Inter, 26 janvier 2020