Communiqué de presse

« Sortez masqués mais restez confinés ! »

 

S'il est un exercice de haute-voltige en ce moment, c'est bien celui de la communication d'une préfecture. Tenir un cap entre les déclarations du président de la République, les interviews du Premier ministre, les circulaires tardives et obscures du ministre Blanquer relève en effet du génie des leaders du Vendée Globe.

Ces flottements de l'appareil étatique avec la multiplication des incohérences, des cafouillages et des démentis sont d'autant plus problématiques que de nombreux sujets – qu’il s’agisse de la mise en danger des commerces de proximité, de la hausse vertigineuse de la pauvreté ou encore de l'explosion des violences intra-familiales en période de confinement – méritent une mobilisation pleine et entière des pouvoirs publics.

Pour ce qui nous concerne, nous souhaitons un profond changement de méthode. Les concertations locales cosmétiques sont nettement insuffisantes pour piloter les réponses à la crise sanitaire et gérer efficacement le confinement. C’est la limite de décisions prises dans le secret du Conseil de défense ou celui des cabinets préfectoraux. Le jacobinisme, l’opacité et le refus du débat vont à l’encontre de ce qu’il conviendrait de mettre en œuvre pour proposer une différenciation intelligente selon les spécificités des territoires. Plus que jamais, notre pays a besoin de décentralisation, de transparence et de démocratie en prenant appui sur les corps intermédiaires (syndicats, associations, entreprises et partis politiques).

Le Parti socialiste du Morbihan propose donc que ce débat soit démocratiquement posé et que l’État fasse enfin confiance aux acteurs locaux. La République décentralisée a entendu assez de discours, il faut passer aux actes !

Beaucoup de collectivités ont engagé des mesures d’aides et de soutien à l’économie mais aussi aux associations de solidarité. Certaines communes ont engagé des dispositifs de veille, repérage et soutien aux plus démunis et à ceux et celles de nos concitoyens qui se retrouvent en difficulté. Ce sont ces axes de travail qui nous semblent le plus utiles aux Morbihannais-es pour faire face à cette quadruple crise brutale. Crise sanitaire, c'est l'évidence, mais aussi crise économique avec la fragilisation et la fermeture de milliers d’entreprises, crise sociale qui génère une détresse humaine sans équivalent depuis longtemps, et enfin crise démocratique avec la montée de la défiance à l’égard des institutions.

Plus que jamais, le rôle des élus locaux, au service de tous les citoyens, prend tout son sens. Il est grand temps de leur faire confiance et de les laisser prendre les mesures nécessaires qui garantiront à la fois le contrôle de la pandémie, la solidarité nécessaire pour éviter les drames humains et le développement de territoires durablement résilients.


EN COMPLÉMENT :


 


Publié dans Actualité des territoires, Actualités, Morbihan, Parti Socialiste et avec comme mots clés , , , , , , , , .