Crise sanitaire : la Région mobilisée aux côtés des entreprises, des associations et des acteurs culturels

Pour répondre à la crise sanitaire, ce ne sont pas moins de 200 M€ que la Région Bretagne - au rythme des commissions permanentes de 2020 et 2021, et suite à l’adoption de plusieurs décisions budgétaires modificatives - a mobilisé en urgence pour l’emploi, la vie associative et la solidarité. Ces mesures de soutien ont été fortement sollicitées.

Parmi les dispositifs mis en œuvre, l’un d’entre eux est emblématique de la solidarité des collectivités bretonnes pendant la crise : le fonds Covid-Résistance, cofinancé par la Région, l’ensemble des intercommunalités, des départements et la Banque des Territoires. Ce fonds, doté de 27,2 M€, a pour objectif d’aider les petites entreprises, commerces, hôtels, restaurants, artisans et associations à faire face à cette situation inédite.

Comme l’ensemble des acteurs du territoire breton, les associations ont été très durement impactées. Aussi, dès mars 2020, la Région s’est engagée à maintenir le soutien aux manifestations, projets et activités associatives, même en cas d’annulation, dès lors que les bénéficiaires avaient pris des engagements, accompli des démarches ou fait face à des aléas les impactant financièrement (perte de recettes).

Toutefois, au regard de la persistance de la crise sanitaire, il est apparu nécessaire de mettre en place un outil complémentaire pour accompagner les petites associations locales : le Pass’Asso.

Ouvert depuis le 1er janvier et doté par la Région de 2 M€, le Pass’Asso vise à compléter les actions en faveur du monde associatif très touché par les conséquences économiques, financières et sociales de la crise. Les subventions sont financées à parité entre la Région et l’intercommunalité qui aura souhaité conventionner. L’instruction des demandes de subvention est du ressort de l’intercommunalité.

L’ensemble des associations sont concernées, quel que soit leur secteur d’activité : pratiques artistiques amateurs, secteurs sportifs, environnementaux, touristiques, éducatifs, patrimoniaux, musiques et danses ou tout autre domaine de la vie collective.

Culture : une aide exceptionnelle aux cinémas indépendants

Le secteur culturel fait par ailleurs l’objet de mesures spécifiques de soutien. C’est le cas pour les festivals, les artistes indépendants, les compagnies de théâtre…

Les cinémas ne sont pas en reste, puisqu’un plan de soutien a été adopté permettant jusqu’à 10 000€ d’aide pour les cinémas indépendants classés art-et-essai, ou situés en zone rurale, qu’ils soient gérés par des associations, des entreprises ou des collectivités publiques. La commission permanente du 22 mars a voté les premières demandes, dont plusieurs cinémas morbihannais.

Élisabeth JOUNEAUX PÉDRONO

EN COMPLÉMENT :

À temps de crise, budget de crise !... pour les transitions et l'innovation - Laurence Duffaud

Loïg Chesnais-Girard - Jeunes élus de France